Duality XXI, She’s not just a Pretty Face

By J-Philippe

14 December 2011

All the versions of this article:
English français Indonesia

99 cm x 73 cm x 7 cm. Techniques mixtes à l’eau, sur papier marou­flé sur toile, 2009/2011.

Exposition ’Rhapsody for the Otherness’, Singapour 2011.

Collection privée.


Cadre sculpté et doré à la feuille. Cadre unique fait à la main.


(voir la fabri­ca­tion d’un cadre)


Lavis, texture et dessin :




Duality XXI, She’s not just a Pretty Face a été vendue lors de la vente aux enchè­res LARASATI le 11 mars 2012 à Bali.
Publiée dans le cata­lo­gue de la vente sous le lot numéro 26, elle était esti­mée entre 3 000 US$ et 3 880 US$ . Elle a été adjugé au prix de 3 330 US$.


Voici un tableau qui montre la pro­gres­sion de la cote de vente à LARASATI [1]:

Please note

[1Depuis la première vente aux enchères Larasati qui s’est tenue le 30 avril 2000 à Jakarta, la réputation de Larasati s’est accrue rapidement, aussi bien pour la mise aux enchères d’œuvres indonésiennes rares ou émergeantes que d’œuvres asiatiques en général qui ont pu atteindre des prix record. En 2003, Larasati a marqué une étape importante en obtenant un rôle majeur sur le marché asiatique, tenant sa première vente à Singapour et en devenant ainsi la première maison de vente aux enchères à passer outre ses propres frontières.


Concentrée particulièrement sur les œuvres d’art importantes, et les considérant comme formant son propre musée, la vente Larasati présente des œuvres de maîtres venant d’Indonésie, de Chine, d’Inde, de Corée, de Malaisie, de Singapour, du Vietnam et des Philippines. Au delà de la simple activité commerciale de vente d’œuvres d’art, Larasati s’emploie surtout à la reconnaissance et au développement de l’art en Asie.

Our conversation

© Copyright・Origenius・2006~2019